Tour des Ecrins :

13 jours de trek à travers le Parc National des Ecrins.

13 jours de marche et 12 nuits.

Une magnifique randonnée dans un espace préservé. Des ambiances chaudes du sud aux glaciers du nord, nous traverserons presque tous les étages de la montagne ; des villages accrochés aux pentes, jusqu'à flirter avec les fronts glaciaires. Nous évoluerons à travers des sites chargés d'histoire, des cols peu fréquentés et un environnement grandiose. C'est un voyage à pied pour prendre le temps de vivre à notre rythme, en phase avec la nature, dans la convivialité du groupe.

Programme :

Jour 01: 887m de dénivelé positif et 1217 m en descente / 6 h de marche
Transfert de Gap à Chaillol 1600, col de la Vénasque 2487 m, les Borels 1270m.
Après un début de parcours en forêt, nous gravirons de belles pentes où les grès s’échelonne par palier pour nous laisser passage jusqu’au col. Notre descente se fait par le magnifique vallon du Tourond avec les falaises stratifiées de la Vénasque et un verdoyant mélézin en contrebas. Nuit à l’auberge où l’on retrouve nos bagages.

Jour 02: 1500 m de dénivelé positif et 750 m en descente/ 7 h de marche
Une navette nous conduira au fond de la vallée de Champoléon. De là, nous nous rendrons au Pré de la Chaumette puis par une trilogie de cols hauts perchés (la Valette 2668 m, Gouiran 2597 m, Vallonpierre 2607 m), nous basculerons sur le Valgaudemar. Nuit au refuge de Vallonpierre où se mire le majestueux Sirac (3340 m) dans son petit lac!
Portage de ses affaires personnelles pour la nuit en refuge.

Jour 03: 200 m de dénivelé positif et 1311 m en descente/ 5 h 30 de marche
Refuge de Vallonpierre 2271 m, refuge de Chabournéou 1998 m, le Bourg 1160 m.
Par un sentier en balcon, nous découvrirons la haute vallée du Valgaudemar, sauvage et himalayenne, peut-être aurons-nous le bonheur de croiser le chamois dans ses courses folles. Transfert et nuit à Valsenestre, hameau du bout du monde dans le Valjouffrey, où nous retrouvons nos bagages.

Jour 04: 1319 m de dénivelé positif et 498 m en descente / 4 h 30 de marche + option 2 h
Valsenestre 1294 m, col de la Muzelle 2613 m, refuge de la Muzelle 2115 m.
Par la réserve naturelle du Haut Béranger, puis un vallon d’alpage, nous atteindrons le surprenant col de la Muzelle: étroit passage en altitude permettant de communiquer avec l’Oisans. Descente au refuge et au lac du même nom. Possibilité, en après-midi, de monter à la roche percée puis au pied du glacier.
Portage de ses affaires personnelles pour la nuit en refuge.

Jour 05: 416 m de dénivelé positif et 1542 m en descente / 5 h 30 de marche
Refuge de la Muzelle 2115 m, col du Vallon 2531 m, la Danchère 989 m.
Nous quitterons le lac de la Muzelle par le col du Vallon pour plonger, au propre comme au figuré, dans le bleu profond du lac du Lauvitel. Accompagnés par le sifflement des marmottes, nous redescendrons un sentier pavé par endroit, signe de l’occupation des lieux depuis longtemps.
Transfert depuis la Danchère au gîte à Besse-en-Oisans (1550 m) où nous retrouverons nos bagages pour la nuit .

Jour 06: 968 m de dénivelé positif et 740 m en descente / 6 h de marche
Besse-en-Oisans 1550 m, lac Noir et lac Lérié 2456 m, les Terrasses 1782 m.
Traversée des immenses pâturages du plateau d’Emparis avec en toile de fond les géants des Ecrins et le mythique sommet de la Meije ( 3982 m).
Nuit en gîte aux Terrasses où nous retrouvons nos affaires.

Jour 07 matin: 350 m de dénivelé positif et 482 m en descente / 2h 30 de marche
Les Terrasses 1782 m, La Grave 1500 m, Villar d’Arène 1680 m.
Descente par le versant sud de la vallée, modelé en terrasses depuis des millénaires par ses habitants, contrastant avec le versant nord, sublime, par ses pics acérés et ses glaciers redoutables. Arrivé au gîte (possibilité d'une après-midi de repos)
après-midi : 380 m de dénivelé positif et 395 m en descente / 2 H 30 de marche.
Villar d’Arêne 1680 m, l’Aiguillon2059 m, lac du Pontet 2000 m.
Pique-nique puis randonnée sur les hauts de Villar d Arêne, à l’Aiguillon, sentinelle de la vallée de la Romanche. Belle vue panoramique. Nuit en gîte à Villar d’Arêne.

Jour 8: 788 m de dénivelé positif et 995 m en descente / 7 h de marche.
Pont d’Arsine 1667 m, lac d’Arsine 2455 m, le Monétier1470 m.
Par le pas d’Anna Falque, nous remonterons le long de la Romanche naissante. Puis, tout en douceur nous rejoindrons le col et le lac d’Arsine, enchâssé dans une moraine glaciaire, surplombé par le glacier d’Arsine et la montagne des Agneaux. A la descente, nous admirerons le beau « bleu » du lac de la Douche avant de rejoindre la vallée de la Guisane.
Nuit en gîte au Monêtier les Bains, où nous retrouvons nos bagages .

Jour 9: 1074 m de dénivelé positif et 1308 m en descente / 7 h de marche.
Par le col du Grand Pré (2544 m), puis de la Cucumelle (2501 m) nous basculerons sur la vallée de la Vallouise, ou si le groupe est suffisamment expérimenté et si la météo le permet nous passerons par le col des Grangettes (2648 m) et le lac de l’Eychauda, avec vue sur le glacier deSéguret Foran et le dôme de Monêtier. Nuit en gîte à Pelvoux (1236 m) ou court transfert.

Jour 10: 1221 m de dénivelé positif et 1271 m en descente / 7 h de marche.
Puy St Vincent 1700 m, col du Bal 2601m, le Sapey 1330 m, Coueiman 1650 m.
En remontant le vallon de Narreyroux, échelonné de superbes cascades, nous accèderons à un col peu fréquenté afin de s’immiscer dans le vallon encaissé du Fournel à la recherche de la reine des Alpes: le chardon bleu. Puis nous remonterons en forêt pour atteindre notre gîte.

Jour 11: 853 m de dénivelé positif et 791m en descente / 6 h 30 de marche.
Coueiman 1650 m, Col d’ Anon 1891 m, les Aujards 1550 m, Dormillouse 1700 m.
Nous remonterons la longue et étroite vallée de freissinière, riche de son histoire car elle a accueilli pendant des siècles des minorités religieuses. Belle randonnée sauvage sur un sentier en balcon, traversant d’anciens hameaux abandonnés.
Nuit à Dormillouse, portage de ses affaires pour la nuit au gîte. Variante possible: gîte à Freissinière.

Jour 12: 1202 m de dénivelé positif et 1327 m en descente / 8 h de marche.
Dormillouse 1700 m, col des terres blanches 2720 m, col des Tourettes 2582 m, gîte des Charançons 1575 m.
Grande traversée pour rejoindre l’Embrunais, à travers les alpages et par le passage de deux cols élevés: les terres blanches, pierre de gypse, témoin de marais salants il y a bien longtemps et les Tourettes, roches témoins de l’érosion. Descente sur le gîte des Charançons, où nous retrouvons nos bagages.

Jour 13: 200m de dénivelé positif et 905 m en descente, 17 Kms / 6 h de marche.
Les Charançons, gare d’embrun 870 m.
Par le canal de Gramorel, nous descendrons la vallée du Rabioux. En chemin nous pourrons admirer de très belles « demoiselles coiffées », élancées et altières. Puis nous cheminerons à travers hameaux et prés pour rejoindre la gare d’Embrun, où nous retrouvons nos bagages.
Train à Embrun à ? (nouveaux horaires en 2012) pour être à Gap à 16 h.

 

Fiche technique :

Rendez-vous le jour 1 (lundi) à 8 h 30 à la gare S.N.C.F de Gap, transfert à Chaillol.

Fin de séjour le jour 13 (samedi) à la gare S.N.C.F d'Embrun à 15 h 30/ 16 h. Transfert en train à Gap.

Hébergement en gîte et refuges, en dortoir de 4 à 14 places.

Portage des bagages en véhicule, sauf les jours 2 à 3, 4 à 5 et 11 à 12, où vous porterez votre drap sac et vos affaires pour la nuit.

Repas : petit déjeuner, pique-nique et diner sont préparés par le gîte ou le refuge.

Prix : sur devis selon les besoins du groupe et le nombre de participants.

Ce séjour est possible en 6 jours 1/2, côté Drac, du jour 1 au jour 7 ou côté Durance, du jour 7 au jour 13.